Les Normcores, un mouvement contestataire

Les Normcores, à la recherche de la normalité.

Les normcores revendiquent la banalité absolue dans leurs styles vestimentaire et sont à la recherche du mode de vie le plus banal qui soit dans un monde autant pollué d’originalité que celui d’aujourd’hui.

Ce nouveau mouvement idéologique de la mode puise sa force dans la jeunesse des classes moyennes, désabusé par la normalisation de la recherche de l’originalité. Il pourrait bien être le remplaçant du mouvement hipster, lui même ancien détrôner des fameux  » bobos  » dont on a tant parler au début des années 2000.

Avec un nom comme normcore, soit littéralement le  » noyau de la normalité « , cette nouvelle génération à la recherche de neutralité vestimentaire puise sa source dans les produits vendus grandes surfaces. Ces grandes surfaces constituent maintenant le symbole même de la normalité, puisque tout le monde va acheter des habits différents aux même endroits. D’autant plus que ces bâtiments constituent d’ores et déjà l’imagination collectif autour des bâtiments « border line ». En effet, il est terminé le temps ou l’on pouvait investir des hangars abandonné. Il faut maintenant partir à la recherche d’anciennes zones industriels laissée à l’abandon pour pouvoir occuper de nouveaux squats.

Tous en jeans bleus et chemises blanches

Cette recherche de normalité pourrait être partagé par de nombreux habitants des campagnes et des milieux ruraux, puisque incapable d’acheter des vêtements originaux à cause du prix trop élevé de ces derniers.
Avec l’avènement d’Internet et l’accès illimité à du contenu original, la tendance normcore des jeunes populations urbaines va tendre à se généraliser, et pourrait refléter un enjeu politique majeur : la contestation d’une société multi-culturel sans identité. Elle pourrait constituer les bases de la reconstruction d’une nouvelle identité : par delà l’ethnique des peuples, ce qui les rassemble est l’environnement d’un monde mondialisé.